Nicolas DAUTRICOURT    (Violon)

« Prix Georges Enesco de la SACEM », et « Révélation Classique de l’ADAMI » au Midem de Cannes, Nicolas Dautricourt est sans conteste « l’un des violonistes français les plus brillants et les plus attachants de sa génération ».

 

Membre de la Chamber Music Society of Lincoln Center de New York, il se produit sur les plus grandes scènes internationales (Washington Kennedy Center, New York Alice Tully Hall, London Wigmore Hall, Moscow Tchaïkovski Hall, Tokyo Bunka Kaikan…) et il est l’invité de nombreuses manifestations artistiques (Festival de la Chaise-Dieu, Printemps des Arts de Monaco, Festival de l’Orangerie de Sceaux, Parc Floral de Vincennes, Folle Journée de Nantes, Folle Journée de Tokyo…).

 

Egalement l'invité de prestigieux festivals à l'étranger, il se produit en tant que soliste avec l'Orchestre National de France, Detroit Symphony, Québec Symphony, Sinfonia Varsovia, Orchestre de Toulouse, Kiev Philharmonic, Mexico Philharmonic, Belgrad Philharmonic, NHK Tokyo Chamber Orchestra, Scala di Milano Ensemble...

 

Particulièrement apprécié pour son « engagement sensible et passionné », il affectionne tout spécialement la musique de chambre qu’il pratique aux côtés de nombreux artistes, et son intérêt marqué pour le jazz lui offre également le privilège de collaborer régulièrement avec les meilleurs interprètes dans de prestigieux festivals tels que Jazz à Vienne, Marciac, Sud-Tyroler Jazz Festival, San Javier, Copenhague, Athènes…

 

Lauréat du Concours International Henryk Wieniawski de Poznan, du Concours International des Jeunesses Musicales de Belgrade, des Concours Internationaux Rodolfo Lipizer de Gorizia et Gian-Battista Viotti de Vercelli, il compte parmi ses maitres Philip Hirschhorn, Miriam Fried, Jean-Jacques Kantorow, Gérard Poulet et Jean Mouillère, et il est depuis 2007 directeur artistique des « Moments Musicaux » de Gerberoy.

 

Nicolas Dautricourt joue un magnifique instrument d'Antonio Stradivarius datant de 1713, le Château Fombrauge, généreusement mis à sa disposition par Bernard Magrez.