Au départ douze musiciens tombent sous le charme du village de Saint-Victor-sur-Loire et font le vœu d’y jouer de la musique de chambre. Aidés par quelques habitants des environs, ils créent en 2005 un festival qu’ils nomment BWd12 ; "BW" (en hommage à Jean-Sébastien Bach) – "d12", en souvenir de leur rencontre.

 

Grâce à la générosité de ses partenaires et la fidélité de son public, le festival grandit, enrichit son répertoire et s’impose désormais comme le rendez-vous incontournable de fin d’été dans les gorges de la Loire.

 

Si la Gaieté, l’Amitié, la Convivialité sont les mots d’ordre, ils ne faut pas s’y tromper. Tous les musiciens sont des talents confirmés, solistes ou membres de grands orchestres. Chaque année, ils proposent un programme étonnant et enchanteur capable de combler les mélomanes comme les non initiés.

L’esprit du festival

BWd12, c’est :

  • Douze musiciens en 2005, et aujourd'hui dix-huit, aussi généreux que virtuoses qui font partager au public leur passion.
  • Une programmation très construite qui fait l’objet, chaque soir de présentations pleines d’humour et d’érudition.
  • Un lieu, le Château de Saint Victor sur Loire, ses jardins, sa vue sur les Gorges de la Loire, sa cour d’honneur, son église et surtout son amphithéâtre, couvert et fermé, à l’acoustique exceptionnelle…
  • Une ambiance comme celle qui règne après les concerts dans les pots de l’amitié sous les étoiles ou parfois sous la pluie, mais réfugiés dans les magnifiques salles du Château.
  • Un public enthousiaste qui découvre les trésors de la musique classique et moins classique : un public fidèle et conquis puisque de plus en plus de spectateurs assistent à tous les concerts grâce au PASS et au tarif «prévente» pour l’ensemble du Festival.
  • Une équipe de bénévoles fortement impliqués dans sa réussite.

 

La musique de chambre

La musique de chambre est écrite pour un petit nombre d’interprètes, souvent amis du compositeur. Elle s’expérimente dans les salons où chacun donne son avis bienveillant, fait évoluer l’oeuvre avant de la proposer au grand public. Partage, amitié et convivialité sont nécessaires pour que la musique puisse naître. Partage amitié et convivialité.. Les mots d’ordre du festival.